Le coeur de ville se refait une beauté !

Le bulletin municipal du mois d’avril dernier avait fait une large place aux explications concernant ce projet important. Il est temps désormais de se focaliser sur les derniers travaux en rappelant la volonté initiale des élus de réaliser un projet vertueux avec :

• la désimperméabilisation des surfaces,
  • le renforcement de la végétalisation dans une logique d’ensemble,
  • la forteaugmentation de la présence arborée et l’amélioration des conditions de sol pour les arbres,
  • l’absence d’arrosage grâce à la plantation uniquement en pleine terre.

 

15 500 plantations

Début septembre, outre la finalisation des bétons autour de la mai- rie, les espaces publics ont été préparés afin de pouvoir accueillir les 15 480 plantations nouvelles. D’octobre à décembre prochain, ce sont plus de 33 grands arbres, 55 arbrisseaux, 302 arbustes, 41 plantes grimpantes et 15 049 vivaces qui vont être installés sur plus de 2 500 m2. Cette palette végétale, de 170 espèces différentes, finement composée, va créer des ambiances riches et variées : ici une rocaille ; là une pergola avec des grimpantes, là encore des massifs d’hortensias, de vivaces… Sans compter tous les pieds de façades dont les massifs viendront renforcer la dimension « ville-jardin ». Nous devrons tous patienter jusqu’au printemps prochain pour voir le premier résultat !

 

 Type d'ambiances végétales attendues 

 

 

 

 

 

 

            

Rappel : tous les massifs plantés sont en pleine terre avec des essences ne nécessitant pas d’arrosage. Les espèces herbacées seront en vivaces donc ne nécessiteront pas une plantation tous les ans comme les annuelles. Tous les arbres seront végétalisés en pied, de manière à éviter qu’ils ne défoncent les sols minéralisés comme c’était le cas auparavant. L’ensemble de cette végétalisation est sous la surveillance étroite de M. DERRIEN, référent du label Effinature qui doit garantir la biodiversité.

 Coup d’éclat

L’aménagement ne serait pas complet sans l’ajout d’un éclairage bien pensé. Les exigences de respect des normes et de faible consommation n’empêchent pas une certaine poésie. La nuit, la lumière se fera chaleureuse, douce et tamisée. Depuis la route de Coutances, les intensités et les hauteurs de feu déclineront progressivement. Cette route va devenir un paysage nocturne en soi… mais puisqu’il est si difficile de décrire la lumière, il faudra la vivre !

 

 

 Sols et matériaux Le trottoir n’est pas un trottoir comme les autres ! Il participe à la future identité de Donville avec un travail de listel, de cabochon et de béton… un dégradé de rose avec différents matériaux. Quelques explications. Le listel : des bordures linéaires posées de façon aléatoire sur les trottoirs entre les commerces et le caniveau. Les cabochons : pierre posée dans les triangles permettant de créer des angles et/ou d’installer des mats d’éclairage. Ces pierres viennent de la carrière de Muneville-le-Bingard située à environ 40 kilomètres.

Le béton des trottoirs Ce béton est tout à fait spécial car il est drainant ! Ce matériau, constitué de vide doté d’une grande porosité qui laisse l’eau s’imprégner directement dans le sol. Ce béton permet de réduire le volume des eaux pluviales dans le réseau de la ville car l’eau s’infiltre là où la goutte tombe. Ce principe participe à la désimperméabilisation des sols. Plutôt qu’un long discours, regardez la vidéo ici

Pour obtenir la couleur rose, un colorant a été intégré dans le béton. 

Richard BOURGAU Services techniques de la Ville « Le recyclage des matériaux : tous les anciens listels en granit des trottoirs sont récupérés afin de réaliser un cheminement piéton de type « pas japonais » à l’arrière du jardin de la mairie. Une partie des anciens caniveaux en granit qui sert à la création d’un jardin d’eau de pluie sur le parvis devant la mairie.»

 

Stationnement

Le projet a permis, dans le cadre du dialogue compétitif, d’établir un diagnostic précis du nombre de places de stationnement existantes sur le centre-ville et leur occupation chaque jour de la semaine. Nous avons été vigilants à maintenir un nombre de places équivalent au plus proche des commerçants et des services de proximité.

Le projet prévoit de restituer 100 places de stationnement réparties comme suit :

• des places longitudinales le long de la route de Coutances,

• des poches de stationnement devant la mairie au droit de l’esplanade, à l’arrière de la mairie,

• parking Goupy.

Les Donvillaises et les Donvillais pourront donc continuer à venir se stationner en plein coeur de ville ainsi que les personnes de passage qui s’arrêtent ponctuellement.

Des places pour les Personnes à Mobilité Réduites (PMR) ont été positionnées sur le linéaire de la route de Coutances pour améliorer leur accès aux services.

Les places de stationnement seront soit en béton poreux, soit réalisées à partir de dalles alvéolaires. Ce dernier revêtement est composé de dalles préfabriquées en béton dans lesquelles s’insèrent des pavés. Pour respecter la nuance, ces pavés seront roses. Les espaces entre les pavés permettront la croissance de la végétation.Ce revêtement est perméable (infiltration de l’eau) et a un faible entretien. La couche de la structure sur laquelle seront posées les dalles sera suffisamment résistante à la fréquentation des voitures et à leurs manoeuvres et le substrat sera assez riche pour que la végétation pousse.

Ce stationnement végétalisé permettra à l’eau de s’infiltrer dans le sol sans venir surcharger le réseau collectif d’assainissement. Les parkings enherbés contribueront à la qualité des aménagements des espaces extérieurs en augmentant la présence du végétal en milieu construit. Le stationnement végétalisé a donc un rôle esthétique et écologique.

 

 

 

 

Les travaux ont débuté depuis le 7 février. Rendez-vous sur la page ACTUALITES pour suivre l'avancée

 PLANNING PREVISIONNEL DES TRAVAUX AU COEUR DE VILLE

travaux centre ville

 

 

 

Le bilan de la concertation est disponible en cliquant ici.

 

Du 1er au 31 mars 2021, la commune a concerté les habitants, commerçants et associations sur le projet "révéler le centre-ville"